Se préparer pour la chirurgie de son animal

Votre animal risque fort d’avoir à subir une chirurgie au moins une fois au cours de sa vie. Que ce soit pour cause de maladie, accident, malformation ou stérilisation, l’intervention chirurgicale engendre toujours de l’inquiétude. L’anesthésie, indissociable de cette pratique médicale comporte des risques que personne ne peut totalement écarter. Mais comme les bienfaits sont de loin supérieurs aux risques, la chirurgie demeure la meilleure et souvent la seule alternative. Aussi pour s’y préparer et par la suite pour s’en relever, voici quelques conseils :

AVANT

  • Un examen vétérinaire s’impose pour brosser un tableau général de l’état de santé de votre animal.  
  • Des tests pré-opératoires peuvent être envisagés, surtout pour un animal âgé, afin d’écarter toute anomalie pouvant compromettre la réussite de l’intervention.
  • Il se peut que votre vétérinaire prescrive des médicaments à administrer avant l’opération, le plus souvent pour contrer les risques d’infection.
  • On vous informera si votre animal doit être mis à jeun de liquide et/ou de solide, et ce, combien de temps avant la chirurgie.

APRÈS

  • Le mot d’ordre pour votre animal est le repos. Même s’il se relève d’une chirurgie importante, il tentera de bouger et peut-être même de courir. Il faudra contenir son ardeur naturelle pour éviter la rupture des points et autres complications indésirables.
  • Dans le même ordre d’idée, il faudra l’empêcher de lécher sa plaie, à l’aide d’un collier élisabéthain si nécessaire.
  • Ses sorties à l’extérieur se feront en laisse pour toute la durée de la convalescence.
  • Vous procéderez à une réintroduction graduelle de la nourriture et de l’eau pour éviter nausées et vomissements.
  • Il est possible qu’une diète spécifique soit imposée à votre animal. Respectez scrupuleusement les consignes de votre vétérinaire.
  • L’endroit où vous installerez le convalescent doit être propre et confortable, à l’abri du froid ou de la chaleur intense. Un animal relevant d’une chirurgie devrait être gardé à l’intérieur le temps qu’il se remette complètement de son opération.
  • S’il a des médicaments à prendre, assurez-vous de les lui administrer selon le dosage prescrit et aux moments recommandés.
  • Votre animal sera revu une dizaine de jours plus tard (ou plus ou moins selon le type de chirurgie) pour retirer ses points de suture. Si pendant ce laps de temps, la plaie présente une enflure, une rougeur ou un écoulement quelconque, appelez votre vétérinaire sans attendre.

Nous vous avons décrit les grandes lignes des choses à faire et à ne pas faire en cas de chirurgie, mais ne paniquez pas et ne passez pas de nuits blanches à tenter de mémoriser ce texte. Ces recommandations vous seront transmises oralement et par écrit. Votre vétérinaire et tout le personnel hospitalier sont là pour vous seconder dans toutes vos actions et vous fournir tous les outils nécessaires pour assurer une convalescence confortable et un rétablissement le plus complet et le plus rapide possible à votre animal.